« La caserne s’agrandira en 2020 » (titre du progrès du 27 novembre 2017)

Le 27 novembre, le Progrès nous consacrait un superbe article (une demi page) relative à la manifestation de la Sainte Barbe, célébrée chaque année à la caserne début décembre ou fin novembre (cette année le 25 novembre 2017).

Nous reprenons ci-dessous cet article in extenso :

Ce samedi, lors de la traditionnelle cérémonie de la Sainte-Barbe qui honore les pompiers et leur engagement individuel et collectif, les travaux d’agrandissement de la caserne ont été abordés.

Le commandant Philippe Beyrand, chef du centre, a notamment annoncé les futurs travaux d’agrandissement de la caserne. Les travaux ont été votés fin octobre en conseil d’administration du Service Départemental et Métropolitain d’Incendie et de Secours (SDMIS) et sont soutenus par les maires des trois communes concernées, soit Fontaines-sur-Saône, Fontaines-Saint-Martin et Rochetaillée. L’extension des vestiaires féminins est prévue. Leur exécution, prévue en 2020, permettra l’extension du hall de départ et des zones de vie. « Nous avons demandé ces aménagements depuis longtemps, explique Philippe Beyrand, et nous sommes heureux qu’ils voient bientôt le jour, notamment pour l’extension des vestiaires féminins, qui sont devenus trop exigus car nous avons six femmes parmi nous aujourd’hui. »

La députée Blandine Brocard, qui assistait pour la première fois à la cérémonie, s’est réjouie notamment du double mouvement de féminisation et de rajeunissement observé ces dernières années dans les casernes.

Féminisation et rajeunissement dans les casernes

Le maire Thierry Pouzol a assuré la caserne de son soutien pour sa rénovation, malgré des finances communales « de plus en plus contraintes », et remercié chaleureusement les sapeurs-pompiers pour les sacrifices personnels et familiaux qu’ils font pour accomplir
leur mission au service des habitants. Pour rappel, 540 interventions
se sont déroulées en 2016 sur le secteur, et le chiffre dépassera
les 600 en 2017.

En encart, la journaliste, Véronique Garcia, évoquait en ces termes la décoration de Monsieur René Marjollet :

René Marjollet, chef de centre de 1962 à 1999, s’est vu remettre la nouvelle décoration attestant de cette fonction. Il l’a reçue avec émotion par le commandant Beyrand, « le petit jeune » qu’il avait eu le plaisir d’embaucher le 1er juillet 1984 …